Vous êtes ici : Accueil > Laboratoire BCI > BMP9 et BMP10, deux nouveaux facteurs impliqués dans l'angiogenèse

Fait marquant

BMP9 et BMP10, deux nouveaux facteurs impliqués dans l'angiogenèse



Des chercheurs de notre laboratoire confirment in vivo le rôle de BMP9 dans l’angiogenèse postnatale et montrent pour la première fois le rôle supplétif joué par BMP10 dans ce processus. BMP9 et 10 sont les ligands physiologiques d’ALK1 un récepteur dont l'absence provoque de graves défauts d'angiogenèse.​

Publié le 5 octobre 2012
Le récepteur ALK1, de par sa spécificité d’expression dans les cellules endothéliales, est proposé comme une cible potentielle dans le traitement anti-angiogénique des cancers. Une meilleure connaissance du rôle de ces ligands est donc indispensable au développement de cette nouvelle approche thérapeutique.

En 2007, nous avions identifié les ligands du récepteur orphelin ALK1 (Activin receptor-Like Kinase 1), BMP9 (Bone Morphogenetic protein 9) et BMP10 et a également montré que BMP9 est un facteur circulant jouant un rôle dans la quiescence vasculaire. 
Dans cette nouvelle étude, nous montrons, en collaboration avec deux équipes américaines de l’Université Thomas Jefferson (Philadelphie) et de l’Université Johns Hopkins (Baltimore), que des souris génétiquement invalidées pour BMP9, auxquelles un anticorps neutralisant anti-BMP10 a été injecté, présentent un défaut de vascularisation de la rétine. 
Ces résultats confirment in vivo le rôle de BMP9 dans l’angiogenèse postnatale et montrent pour la première fois le rôle supplétif joué par BMP10 dans ce processus.

Ce travail apporte des connaissances importantes concernant le rôle des ligands physiologiques d’ALK1.


L’injection d’anticorps neutralisants anti-BMP10 inhibe la vascularisation de la rétine dans des souriceaux génétiquement invalidés pour BMP9.
Barre = 200 µm.

Haut de page