Vous êtes ici : Accueil > Laboratoire BCI > BMP9, BMP10 et le canal artériel

Fait marquant

BMP9, BMP10 et le canal artériel



À la naissance, un défaut de fermeture du canal artériel entraîne une pathologie pour laquelle BMP9 et BMP10 ont, pour la première fois, été clairement impliqués. Nos résultats pourraient apporter une nouvelle solution thérapeutique à cette pathologie.

Publié le 10 septembre 2015
Au cours de la vie embryonnaire, le sang n’est pas oxygéné par les poumons mais par le placenta. La circulation sanguine du fœtus court-circuite les poumons non fonctionnels grâce à un shunt cardiaque, le canal artériel. À la naissance, il se ferme rapidement et de façon irréversible pour permettre à la circulation sanguine de passer par les poumons. Il permet donc le passage de la vie aquatique à la vie aérienne terrestre et est présent chez tous les vertébrés. Dans le cas des Dipneustes, poissons dotés de poumons, il a la capacité de s’ouvrir et de se fermer en fonction de l’environnement. Chez l’homme, son défaut de fermeture entraîne une pathologie appelée persistance du canal artériel (PCA), un problème majeur des services de néonatalogie.

Bien que rare chez les enfants nés à terme (0,2%), cette pathologie est beaucoup plus fréquente chez les prématurés (50% des enfants nés à 27 semaines de grossesse).

Dans cette étude, en collaboration avec le Dr C Coutton et le Pr T Debillon du CHU de Grenoble, nous montrons que deux cytokines présentes dans le sang, BMP9 et BMP10 (Bone Morphogenetic Protein 9 et 10) jouent un rôle majeur dans la fermeture du canal artériel. Nous montrons que des souris dont le gène Bmp9 est déficient présentent une fermeture anormale du canal artériel et que le blocage de BMP10 chez ces souriceaux obtenu par l’addition d’un anticorps anti-BMP10 rapidement après la naissance, empêche le remodelage de ce canal en un ligament et entraîne la réouverture du canal artériel (Figure). Pour la première fois, une étude montre que le remodelage de ce canal nécessite une étape de transition endothélio-mésenchymateuse impliquant BMP9 et BMP10. Enfin, ils ont été en mesure d’identifier une région du génome humain codant pour 8 gènes, dont celui codant BMP10, chez deux patients présentant cette pathologie.

Tronc aortique de souriceaux de 5 jours déficients en BMP9, injectés avec IgG non-immunes (A) ou avec un anticorps neutralisant dirigé contre BMP10 (B).

Ces données montrent pour la première fois le rôle essentiel de BMP9 ou BMP10 dans la fermeture du canal artériel à la naissance. Ce travail ouvre des perspectives intéressantes quant à un lien probable entre la voie de signalisation induite par BMP9 et BMP10 et la fermeture du canal artériel et pourrait apporter une nouvelle solution thérapeutique à cette pathologie.
Les cytokines sont des substances solubles de signalisation cellulaire agissant à distance sur d'autres cellules pour en réguler l'activité et la fonction.

Haut de page