Vous êtes ici : Accueil > Laboratoire BCI > Fibrose du foie : Ouvrez les fenêtres !

Fait marquant

Fibrose du foie : Ouvrez les fenêtres !



À la suite de la publication de nos travaux dans Hepatology nous proposons BMP9 comme une nouvelle cible thérapeutique pour le traitement de la fibrose hépatique. 
Publié le 24 juin 2019
Lorsque les cellules du foie sont agressées, elles produisent un tissu de type cicatriciel. Son accumulation pathologique est appelé fibrose.

L’équipe Famille BMP dans l'angiogenèse et la lymphangiogenèse (BAL) de notre laboratoire, a identifié une protéine clé dans ce processus : BMP9. En effet, des souris dont le gène BMP9 a été inactivé, développent spontanément une fibrose hépatique. Normalement, les cellules endothéliales qui forment les capillaires sanguins du foie possèdent de nombreux pores (fenêtres) qui assurent les échanges entre le sang et les cellules du foie. En y regardant de plus près au microscope électronique à balayage, les chercheurs ont constaté que, chez les souris qui ont perdu la protéine BMP9, les capillaires sanguins du foie ont perdu leurs fenêtres (Image). De plus, une réactivation de BMP9 empêche cette perte de fenêtres, indiquant que la protéine est indispensable au bon fonctionnement du foie.

BMP9 se présente ainsi comme une nouvelle cible thérapeutique pour le traitement de la fibrose hépatique.

 
Les cellules des capillaires d’un foie normal (à gauche) présentent des pores, appelés fenêtres, visibles au microscope électronique à balayage. Dans des souris où BMP9 est inactivé (à droite), l’absence de ces fenêtres conduit à la fibrose du foie.
Crédit : Agnès Desroches-Castan et Emmanuelle Tillet, Inserm U1036

Haut de page