Vous êtes ici : Accueil > Équipe PBRC > Deux axes principaux de recherche

Deux axes principaux de recherche

Publié le 10 juillet 2019


Étude du système de sécrétion de type III (SST3) : son assemblage, sa régulation et sa fonction

Le SST3 délivre des toxines directement dans le cytoplasme de la cellule cible ; il est reconnu comme le facteur de virulence le plus puissant de P. aeruginosa. Notre équipe a étudié plusieurs composants du SST3, son action sur la cellule cible et sa régulation. Au total, nous avons produit 13 protéines du SST3 et obtenu des anticorps spécifiques. Nous avons généré des souches mutantes pour la plupart de ces protéines et analysé leur phénotype. Nous avons en particulier étudié le translocon, qui vient s'insérer dans la membrane de la cellule cible et facilite le passage des toxines vers le cytoplasme de la cellule eucaryote. En outre, nous avons identifié certains mécanismes moléculaires induits par les toxines une fois injectées dans la cellule.

Identification d'un nouveau type de virulence de P. aeruginosa


En 2011, en collaboration avec les services de microbiologie et de soins intensifs du CHU de Grenoble, nous avons analysé une cohorte de souches de P. aeruginosa responsables de pneumonies chez des patients avec assistance respiratoire. Ce travail a conduit :


• A la caractérisation génétique d'un nouveau type de souches pathogènes ne possédant pas le SST3
• A la démonstration de l'hyper-virulence de ces souches, qui provoquent des pneumonies hémorragiques
• A l'identification d'une toxine sécrétée par ces bactéries dans le milieu extracellulaire, que nous avons nommée Exolysine.