Vous êtes ici : Accueil > Équipe PBRC > Axes de recherche > Toxines T3SS et cellules hôtes

Toxines T3SS et cellules hôtes

Publié le 19 février 2020
La majorité des souches cliniques de P. aeruginosa sont capable de transloquer les toxines ExoU ou ExoS, ExoT et ExoY dans le cytoplasme des cellules cibles. Nous avons étudié les effets de ces trois de ces exotoxines sur les cellules endothéliales humaines et décrit leur rôle dans la perturbation de la signalisation cellulaire [1-3].

Effet ExoS – ExoT



Quantification par imagerie, de l’intensité de la fluorescence émise par les noyaux (marquage Hoescht) des cellules infectées par la souche PAO1 (ExoS+).
Wallez Y. et al (2018) Scientific Reports [3].

Effet ExoU

VidéoPA14.mp4

Quantification par imagerie, de l’intensité de la fluorescence émise par l’incorporation de l’iodure de propidium (en rouge) des cellules infectées par la souche PA14 (ExoU+).

Références
[1] Huber et al (2014) Cell Mol Life Sci 71(10):1927-1941.,
[2] Bouillot et al (2015) Infection and immunity 83(5):1820-1829.,
[3] Walley et al (2018) Scientific reports 8(1):5. doi: 10.1038/s41598-017-18501-9.