Vous êtes ici : Accueil > Laboratoire BCI > Étude de la régulation des Systèmes de sécrétion de Type III et de type VI chez Pseudomonas aeruginosa : Approches de chemogénomique, mutagenèse aléatoire et étude d'isolat clinique

Khady Haby Sall

Étude de la régulation des Systèmes de sécrétion de Type III et de type VI chez Pseudomonas aeruginosa : Approches de chemogénomique, mutagenèse aléatoire et étude d'isolat clinique

Publié le 28 novembre 2013
​​

Thèse soutenue le 28 novembre 2013 pour obtenir le grade de Docteur de l'Université de Grenoble. Spécialité Virologie, Microbiologie, Immunologie

Résumé :
Pseudomonas aeruginosa est un bacille gram négatif, ubiquiste de l'environnement. Ce pathogène opportuniste humain provoque sous sa forme planctonique des infections aiguës dont le facteur de virulence clé est le SST3. P. aeruginosa peut aussi se développer sous forme de biofilm où elle exprime entre autre le SST6-1 et induire des infecti​ons chroniques. L'expression ciblée des différents facteurs de virulence est liée à l'intégration de nombreux stimuli environnementaux transduits au moyen de systèmes à deux composants ou encore de messagers secondaires, comme le di-GMPc et l'AMPc, et conduisant à une régulation très fine, conférant une grande capacité d'adaptation à la bactérie. La nature, de même que les mécanismes impliqués dans la transduction du signal, n'ont pas encore été tous identifiés à ce jour. Le but de cette thèse était de décrypter ces mécanismes moléculaires de détection et de transduction du signal gouve​rnant la réponse adaptative de ce pathogène à son environnement au moyen de différentes approches : chemogénomique, mutagenèse aléatoire et d'étude d'isolat clinique. Lors de cette thèse, nous avons criblé deux chimiothèques commerciales à la recherche de molécules activatrices du SST3 et du SST6-1 et nous avons pu établir un test de criblage à haut débit robuste pour les criblages de plus larges banques de composés. En utilisant une souche avec deux rapporteurs, nous avons réalisé une banque de mutants par transposons et nous avons trouvé des mutants affectés dans leur expression du SST3, candidats intéressants pour identifier de nouveaux régulateurs du système. Enfin, grâce à l'analyse de l'isolat clinique CHA (issu d'un patient atteint de mucoviscidose), nous avons découvert qu'une délétion dans le gène codant pour le régulateur majeur GacS définissait le phénotype agressif de cette souche.

Jury :
Président : Hans Geiselmann
Rapporteur : Sylvie Reverchon-Pescheux
Rapporteur : Sophie de Bentzmann
Directeur de thèse : Sylvie Elsen

Mots-clés :
Pseudomonas aeruginosa, Régulation, Criblage à haut débit, mucoviscidose, SST3, SST6-1

Télécharger la thèse.