Vous êtes ici : Accueil > Laboratoire BCI > Franchissement des barrières épithéliales et endothéliales par le pathogène opportuniste Pseudomonas aeruginosa

Franchissement des barrières épithéliales et endothéliales par le pathogène opportuniste Pseudomonas aeruginosa

Publié le 29 octobre 2015


Thèse soutenue le 29 octobre 2015 pour obtenir le grade de Docteur de l'Université Grenoble Alpes - Spécialité : Virologie, Microbiologie, Immunologie

Résumé :
P. aeruginosa est l’un des principaux pathogènes responsables d’infections nosocomiales. Les infections aiguës à cette bactérie sont associées à une morbidité et une mortalité élevées, notamment lorsque ces bactéries envahissent le système sanguin. Dans la majorité des cas, ces infections du sang sont la conséquence du franchissement par P. aeruginosa de deux barrières tissulaires : l’épithélium pour les muqueuses et l’endothélium pour les vaisseaux. Bien que ces événements soient des étapes cruciales de la dissémination systémique des bactéries, les mécanismes permettant la pénétration du pathogène dans l'organisme sont à ce jour mal compris. Pour l’endothélium, nous démontrons que P. aeruginosa induit le clivage de la VE-cadhérine, une protéine des jonctions intercellulaires, par l’action de  la protéase LasB sécrétée par les bactéries. Le clivage de la VE-cadhérine entraîne une perte d’intégrité de l’endothélium, permettant aux bactéries d’accéder au domaine basolatéral des cellules. Les toxines du Système de Sécrétion de Type 3 peuvent être alors injectées dans la cellule, provoquant une intoxication cellulaire majeure. Le franchissement de la barrière épithéliale s’opère par un mécanisme très différent. Par microscopie confocale en temps réel, nous montrons que P. aeruginosa transmigre par une voie paracellulaire, en exploitant des faiblesses jonctionnelles aux sites de divisions et de morts cellulaires. Ce processus de transmigration requiert l’action coordonnée des pili de Type IV, du flagelle et de toxines du Système de Sécrétion de Type 3.

Jury :
Rapporteur : Dr Éric Oswald
Rapporteur : Dr Emmanuel Lemichez
Examinateur : Dr Bertrand Toussaint
Examinateur : Dr Guy Tran Van Nhieu
Examinateur : Dr Romé Voulhoux
Directeur de thèse : Dr Philippe Huber

Motsclés :
Pseudomonas aeruginosa, endothélium, VE-cadhérine, jonctions intercellulaires, toxines, SST3, infections nosocomiales, barrières épithéliales et endothéliales, interaction hôte-pathogène, facteurs de virulence, vidéomicroscopie

Télécharger la thèse. ​